Tout savoir pour réussir son TOEIC

Des précisions sur le TOEIC

Le « Test of english for international communication » (TOEIC), organisé par l' »Educational Testing Service » (ETS), est un test très réputé, passé, chaque année, par près de sept millions de personnes. Reconnu par plus de 160 pays et des milliers d’organisations diverses, il permet de mesurer avec précision le niveau d’anglais. Les candidats passent, dans le cadre de deux programmes, trois épreuves. Ils se voient attribuer des scores, qui vont de 1 à 990. Ces résultats peuvent être corrélés avec ceux du Cadre européen de référence pour les langues (CECRL).

Atteindre un niveau satisfaisant

 

C’est la première condition pour réussir les épreuves du TOEIC. Il est d’abord nécessaire d’évaluer votre niveau actuel. Pour cela, vous pouvez passer un test blanc, qui vous permettra de faire un bilan. Vous le trouverez en ligne, sur des sites spécialisés, ou dans certains livres. Ce bilan vous permettra notamment de repérer vos principales lacunes. Sur cette base, il faut prévoir ensuite un entraînement régulier, articulé sur les particularités de chaque épreuve. Pour nourrir votre travail et mesurer votre progression, des programmes de préparation en ligne, conçus notamment par ETS, vous apportent, selon votre niveau, toutes les indications nécessaires à la réussite du test.

 

Par ailleurs, il existe des ouvrages écrits tout exprès pour la préparation du TOEIC. Essayez ensuite de vous fixer un objectif réaliste. Vous pouvez, par exemple, tâcher d’atteindre un score de 750 à 800 points, considéré par le plupart des entreprises comme un niveau satisfaisant. Cet objectif sera un peu comme un défi à relever. L’amélioration de votre niveau de langue passe aussi, bien entendu, par un travail quotidien d’immersion linguistique. Vous avez ainsi tout intérêt à lire des articles et des livres en anglais. Ecoutez aussi, si vous le pouvez, des enregistrements audio et regardez des films anglais. Dans la mesure du possible, une pratique journalière de la langue s’avère également indispensable.

Bien connaître le test

Obtenir un bon score au TOEIC nécessite aussi d’en bien connaître la structure et les spécificités. Votre entraînement doit en effet vous permettre de répondre avec compétence à un premier questionnaire. Il doit aussi vous préparer à l’épreuve de compréhension orale, qui vous demandera de répondre aux questions posées d’après des enregistrements audio. Vous devez savoir à l’avance que ces questions porteront sur des descriptions d’images, des dialogues ou encore de courtes conversations.

 

Une bonne maîtrise des particularités de l’épreuve de compréhension écrite vous donnera, là encore, de meilleures chances de la passer avec succès. Une bonne connaissance du test vous permettra également d’avoir les bons réflexes. Ainsi, vous devez savoir gérer vote temps. Il faut pouvoir rester concentré tout au long d’épreuves d’une durée totale de deux heures trente, mais aussi passer chaque épreuve dans le temps imparti. Par ailleurs, vous apprendrez encore que, faute de brouillon, vous devrez inscrire directement vos réponses, courtes et précises de préférence, sur la feuille. Ce qui vous permettra, d’ailleurs, d’apporter de plus nombreuses réponses, et d’obtenir ainsi un score plus élevé.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *